AlterAsia

Société

Little India – L’Inde au cœur de Singapour

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le mercredi 11 décembre au soir, dans le quartier de Little India [la Petite Inde]. Karthick Muthuraman et Sundaraj Arumugam, des amis d’enfance, discutent, appuyés sur des bornes routières de Kerbau Street.

Trois jours plus tôt, une émeute éclate dans le quartier. Quelque 400 personnes – des travailleurs originaires pour la plupart du sous-continent indien – lancent des pierres, des poubelles et des bouteilles de bière en feu sur les voitures de police et les ambulances. Ces violences sont les pires qu’ait connues Singapour depuis les années 1960.

La dernière émeute en date remonte au jour du nouvel an 1985. Ce jour-là, des bagarres d’ivrognes ont lieu entre des ouvriers du bâtiment thaïlandais et sud-coréens sur deux chantiers.

Aujourd’hui, l’enquête se poursuit pour déterminer la cause de l’émeute de Little India. Pour l’instant, les rues ont été nettoyées, l’ordre et le calme rétablis. La vie de ces deux travailleurs – originaires du même village de la périphérie de Madurai, dans l’Etat du Tamil Nadu (dans le sud de l’Inde) – ne semble pas être affectée. Sundaraj, 35 ans, entame sa treizième année à Singapour. Il a d’abord été embauché comme technicien électrique avec un salaire mensuel de 400 dollars de Singapour [230 euros]. Il en gagne aujourd’hui 1 800 [soit 1 000 euros] pour superviser des travaux d’aménagements paysagers.

Lire la suite (Courrier International)
Photo: DR

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.