AlterAsia

Economie

Blanchiment d’argent : secteurs à risques à Singapour

Singapore national report on ML  TF - copie

Le rapport national sur l’évaluation des risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme montre que Singapour, du fait de l’ouverture internationale de sa place financière et malgré un dispositif de contrôle efficace, reste confrontée à des risques significatifs dans ces domaines. Le rapport pointe en particulier la vulnérabilité de plusieurs secteurs, dont celui des banques.

Singapour est depuis 1992 membre de la Financial Action Task Force (FATF), qui regroupe 36 pays, engagés dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. En 2012, la FATF a mis l’accent sur une approche concertée entre les différents pays pour identifier, évaluer et comprendre les risques. A Singapour, le sujet est suivi par un comité de pilotage regroupant le ministère de l’intérieur (Home Affairs), le ministère des finances et l’Autorité Monétaire de Singapour (MAS). Le rapport est le résultat d’un travail de recherche couvrant une période de 2 ans et portant sur 14 secteurs financiers. Il décrit un florilège de secteurs et de situations dans lesquels le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme ne demandent qu’à prospérer.

Singapour, indique ledit rapport, est confrontée au risque de devenir un point de passage d’argent illégal du fait de son statut d’économie libre et de place financière internationale. La cité Etat est classée par le Fonds Monétaire International (FMI) au 25ème rang des centres financiers systémiquement importants. Même si le secteur financier, placé sous le contrôle de l’Autorité Monétaire de Singapour, est couvert par une règlementation contraignante, il reste vulnérable à la criminalité.

Lire la suite (Le petit journal)
Télécharger le rapport
Dans la presse francophone:
Singapour : la Suisse asiatique (Alternatives Internationales)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.