AlterAsia

Environnement

L’association malaisienne Himpunan Hijau occupe le siège de Lynas à Sydney

Depuis trois jours, des citoyens malaisiens occupent le siège de la société d’extraction minière Lynas Corporation, pour la campagne Stop Lynas. Wong Tack, président de la campagne et de l’association Himpunan Hijau (l’Assemblée Verte) explique pourquoi l’association a mis en place un campement de protestation en face des quartiers généraux de la société.

« Nous resterons ici jusqu’à ce que la réunion générale annuelle des actionnaires ait lieu ce vendredi 29 novembre. De nombreux concitoyens malaisiens nous rejoindront le 28 novembre ».

L’usine de recyclage de métaux rares se situe à 2 km d’un quartier résidentiel de 30 000 personnes et à environ 25 km de Kuantan, mettant potentiellement 700 000 personnes directement en danger de nombreuses fuites et d’émissions toxiques. Un sous-produit de l’usine est le thorium radioactif (Th). L’exposition à celui-ci peut provoquer des cancers, causant de sérieux risques pour les travailleurs, les communautés environnantes, et pour la faune et la flore.

« Notre objectif est d’envoyer un message fort à la direction et aux investisseurs, et de leur montrer que nous ne cesserons pas notre lutte tant que l’usine Lynas de Gebeng ne sera pas fermée ».

En août dernier, Himpunan Hijau a lancé la pétition «1 000 000 signatures pour enterrer Lynas ». L’objectif d’un million de signatures a été atteint en seulement 36 jours. À ce jour, 1,2 millions de malaisiens ont signé cette pétition.

« Notre pétition démontre clairement la détermination et l’engagement des Malaisiens d’arrêter l’usine de matériaux avancés Lynas, affirme Wong Tack.
« Lynas gère son usine en violant de nombreuses règles et pratiques sécuritaires. Tous ces actes incompétents, irresponsables et immoraux ne peuvent être tolérés. 
« La santé des pêcheurs et des villageois innocents, ainsi que celle des femmes et des enfants est danger. Leurs moyens de subsistance sont menacés par une mauvaise gestion de Lynas, qui n’a pas de permis d’exploitation ».

« Plus grave encore, la pollution radioactive ne touche pas seulement cette génération, mais également les générations à venir : personne ne devrait être spectateur d’une telle situation », conclut-il.

Traduction: Aliénor Simon
Source (Aliran): Malaysian activists ‘occupy’ Lynas’ headquarters in Sydney

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.