AlterAsia

Culture

Singapour: Wong Souk Yee, auteur d’une pièce de théâtre sur la détention sans procès

Wong Souk Yee et Chng Suan Tze, metteurs en scène du jadis Third Stage sont de retour après avoir disparus pendant plus de 20 ans du monde du théâtre de Singapour. Ils reviennent avec Square Moon, une pièce parlant de l’emprisonnement sans procès dont ils ont fait l’expérience. L’interview de Wong Souk Yee.

Les représentations auront lieu les 20 et 21 décembre à l’UCC Theatre. Square Moon est le fruit de la collaboration artistique et de l’engagement du metteur en scène primé Peter Sau et de vétérans du théâtre tels que Lim Kay Siu et Neo Swee Lin, ainsi que quelques-uns de acteurs les plus impertinents et les décorateurs du théâtre de Singapour. Ensemble, ils plongent dans le milieu de la pègre constitué de confessions forcées et de passations de pouvoir. Square Moon a été classé « interdit au -18 ans » par l’ADM (Autorité de Développement des Médias).

Pourquoi avez-vous écrit la pièce Square Moon?
Tout a commencé avec la fuite de Mas Selamat. Comme vous le savez, Mas Selamat était détenu au Centre de Détention de Withley Road où j’ai moi-même été détenu pendant 15 mois en 1987 et 1988. La fuite de Mas Selamat nous offre beaucoup de matière pour une pièce politique et ma propre expérience m’a permis d’avoir une perspective unique sur la détention politique et ainsi de créer des personnages et des scènes pour Square Moon.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre implication dans le théâtre avant votre arrestation?
J’étais l’un des fondateurs de la troupe Third Stage. De 1983 à 1986, Third Stage a produit huit pièces, écrites et développées par ses membres, abordant des sujets qui tentaient de décrire les folies et les lubies des décideurs politiques et des habitants de Singapour en général, comme le plan en favaur(?) des mères diplômées, l’effet de la politique sur l’éducation, et les travailleurs domestiques étrangers.

Dans quelle mesure la pièce s’inspire-t-elle de votre expérience personnelle?
L’intrigue de la pièce est évidemment fictive à 100%, même si elle traite de thèmes universels comme le pouvoir et l’effet néfaste qu’il peut avoir. Je pense que la plupart des auteurs se basent sur leurs expériences personnelles pour développer leur œuvre et je ne suis pas différent. J’aime à croire qu’en écrivant cette pièce, j’ai apporté ma vue du monde, ainsi que mes pensées, façonnées non seulement par ma détention, mais aussi par mes rencontres dans la rue, des articles de journal, des livres que j’ai lus.

De quoi parle cette pièce?
Le chaos éclate lorsque Golden Hartono, terroriste présumé, s’échappe de prison. Le Département de la Sécurité Intérieure et ses hommes de main doivent trouver un moyen de masquer leur bévue relative à la sécurité. Rapidement, Hartono va demander à son avocate, Kristina Hu, d’attaquer le gouvernement pour détention illégale. Ils demandent à un autre détenu, River Yang, d’effectuer un petit travail pour eux. Quand Kristina rend visite à Hartono (ignorant encore qu’il s’est échappé), elle se fait arrêter lorsqu’elle tente de dévoiler à la presse que son client a été torturé. En détention, Kristina écrit des déclarations qui l’incriminent. Comment pourra-t-elle être libérée ?
Six mois plus tard, River Yang, associé au Parti Socialiste Libéral, est libéré lorsque son parti gagne l’élection générale. Il promet à Kristina qu’il fera tout son possible pour la libérer. En sera-t-il capable?

Pourquoi avez-vous insisté après que la pièce ait été rejetée par le M1 Fringe Festival cette année?
Je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison que je ne puisse pas y arriver seul, avec l’aide de mes amis. J’ai transmis le scripte à l’ADM pour demander une licence des arts et du divertissement. Après avoir reçu une réponse positive de la part de l’ADM, j’ai mis les bouchées doubles. Chng Sua Tze m’a aidé à produire la pièce, Peter Sau a accepté de la réaliser et Lim Kay Siu et Neo Swee Lin ont monté un casting extraordinaire.

Qu’est-ce que Square Moon a de si spécial?
Ce sera ma première pièce après une absence de 26 ans du monde du théâtre. Je tâte à nouveau le terrain. Dans notre société, la frontière entre l’oppresseur et la victime est très mince. L’oppresseur a-t-il le pouvoir absolu et la victime est-elle totalement impuissante? A vous d’en décider.
Chaque membre de l’équipe repousse, à sa façon, les limites du théâtre en donnant vie à Square Moon, que ce soit le réalisateur Peter Sau, les directeurs de casting Lim Kay Siu et Neo Swee Lin ou le reste de l’équipe.

Qu’espérez-vous accomplir avec cette pièce?
J’espère que plus de gens seront au courant de la détention sans procès et que tous les membres du Parlement assisteront à Square Moon. Autre que remplir la salle, nous espérons que la pièce incitera les membres du Parlement à débattre sur le besoin de conserver la Loi sur la Sécurité Intérieure.

Que ressentez-vous maintenant que Square Moon va voir le jour?
Pour commencer, ma tension a atteint des sommets. De plus, cela fait deux ans que Square Moon est en projet, du coup, lors des représentations des 20 et 21 décembre, ce sera semblable à la naissance d’un nouveau-né qui a lutté pour voir le jour.

Square Moon aura lieu à l’UCC Theatre
Le vendredi 20 décembre 2013, 20h
Le samedi 21 décembre 2013, 15h et 20h
Prix d’entrée :
Tarif normal: $40/ $50 (15% de remise pour les étudiants et les retraités)
Achetez vos billets MAINTENANT:
1. TICKETBOOTH
Site Internet: www.ticketbooth.com.sg
Téléphone: (65) 6296-2929
(9h-18h tous les jours, y compris les dimanches et jours fériés)
2. 12 points de vente TICKETBOOTH sur toute l’île

Traduction: Caroline Robert
Source (/ The Online Citizen): Interview with Wong Souk Yee Playwright for Square Moon

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.