AlterAsia

Environnement

Huile de palme et déforestation: un sous-traitant de Wilmar mis en cause

Un sous-traitant de l’entreprise singapourienne Wilmar International spécialisée dans le commerce d’huile de palme s’est fait surprendre en train de détruire des tourbières qui abritent des espèces d’orangs-outans menacées, grâce à des photos aériennes récentes, prises lors d’une enquête de Greenpeace Asie du Sud-Est au Kalimantan.

L’entreprise propriétaire de la plantation, Bumitama Agri, se défend aujourd’hui d’avoir « détruit des forêts ou tué des orangs-outans », mais a promis de cesser ses plantations face aux pressions de ses clients et des ONG dont Greenpeace.

« La semaine dernière, Greenpeace a encore surpris un fournisseur de Wilmar en train de détruire des forêts où habitent des orangs-outans, à côté d’un parc national de renommée internationale. Des ONG mondiales demandent depuis plus de six mois à cette entreprise d’abandonner ses pratiques destructrices, mais sur le terrain la déforestation continue et les orangs-outans qui se trouvent dans leurs concessions souffrent » a déclaré Bustar Maitar, le directeur de la campagne de Greenpeace International pour la forêt indonésienne.

« Cette entreprise a fait trop peu d’efforts, trop tard. Si elle veut parler de développement durable (Wilmar est membre de la Table ronde pour la production durable de l’huile de palme, ndlr), alors les consommateurs ont tout à fait le droit de demander des garanties pour qu’elle cesse d’écouler l’huile de palme issue de la déforestation sur le marché mondial.

Greenpeace demande à Bumitama une confirmation urgente de l’arrêt des déforestations et exige qu’elle s’investisse pleinement dans la protection des forêts et des tourbières dans toutes ses concessions. Tant que Bumitama ne s’engage pas dans une politique de non-éforestation, les orangs-outans et les forêts de leurs concessions restent menacés », explique Bustar.

Bumitama a fait de nombreuses promesses non tenues dans le passé, prétendant avoir cessé les développements d’une concession début 2013 après la découverte de nombreux orang-outans bloqués dans les zones de forêts restantes. Pourtant, les analyses cartographiques de Greenpeace montrent que l’entreprise a déforesté plus de 1150ha dans ces concessions en 2013.

Le secteur de l’huile de palme est la plus grande cause de déforestation en Indonésie. Les cartes du ministère des Forêts montrent que l’Indonésie perd quelques 620 000 ha de forêt tropicale chaque année (plus que l’équivalent du territoire de Brunei). Un quart des pertes sur la période mi-2009 à mi-2011 concerne la partie centrale du Kalimantan, qui abrite le Parc National de Tanjung Puting, de renommée internationale. Tanjung Puting abrite l’une des plus grosses populations restante d’orangs-outans.

La société Wilmar International basée à Singapour est la plus grande entreprise mondiale de traitement d’huile de palme, elle détient plus d’un tiers du marché, et représente l’investisseur principal de Bumitama Agri.

Traduction: Louise de Nève
Source (The Online Citizen): Wilmar supplier caught in fresh forest scandal
Photo: CIFOR / Flickr

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.