AlterAsia

Société civile

Cambodge : une militante du droit au logement est emprisonnée et doit être libérée

Yorm Bopha, défenseure du droit au logement au Cambodge est incarcérée depuis le 4 septembre 2012, pour des motifs fallacieux. Elle a été condamnée à trois ans d’emprisonnement à l’issue d’un procès inéquitable en décembre 2012. Amnesty International considère qu’elle une prisonnière d’opinion et mène campagne pour demander sa libération immédiate et inconditionnelle.

Amnesty International accentue sa campagne à l’occasion de l’audience en appel à la Cour Suprême, le 22 novembre prochain.

Yorm Bopha est une militante pour le droit au logement au sein de sa communauté du lac Boeung Kak à Phnom Penh. En raison de son implication dans le combat pour la défense des droits des habitants du lac Boeung Kak, Yorm Bopha a été arrêtée le 4 septembre 2012 et a été accusée d’avoir planifié une agression sur deux hommes.

Elle a été condamnée à l’issue d’un procès inéquitable, sans qu’aucune preuve ne vienne étayer l’accusation. En raison de sa détention, elle a été séparée de son enfant de 10 ans et de son mari qui est malade.

Amnesty International considère que Yorm Bopha est une prisonnière d’opinion et que la motivation véritable de son arrestation est son travail militant, et pacifique, pour la défense de la communauté du lac Boeung Kak, dont la plupart des habitants ont dû abandonner leurs maisons après que le gouvernement ait cédé les droits de propriété à une entreprise privée qui a comblé le lac avec du sable, inondant et détruisant de ce fait de nombreuses maisons.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.