AlterAsia

Economie

Le salaire minimum est-il si mauvais pour Singapour?

Plus de 90% des pays du monde ont adopté un salaire minimum, qu’il s’agisse des Etats-Unis ou du voisin malaisien. Pourtant, les décideurs politiques de Singapour insistent pour qu’un tel système ne soit pas adopté dans la cité-Etat.

Selon Lim Swee, directeur de cabinet du Premier ministre, et chef de l’Union NTUC (Congrès National des syndicats), le salaire minimum est un «jeu à somme nulle» et «une solution facile ».

Alors que plus de 90% des pays du monde, des pays développés comme les etats-Unis, aux pays voisins comme la Malaisie, constatent les mérites d’un salaire minimum, les décideurs politiques de Singapour insistent pour qu’un tel système ne soit pas adopté dans la cité-Etat.

Nous allons regarder quelques arguments couramment soulevés contre le salaire minimum, et déterminer s’ils sont vraiment pertinents pour Singapour.

1. Les salaires minimums vont causer certains secteurs à la faillite
Sans le savoir, les tenants de cette déclaration sont hors de propos et soutiennent indirectement les secteurs (ou entreprises) qui ne peuvent même pas se permettre de payer un salaire minimum.

Si un secteur (ou les entreprises individuelles au sein d’un secteur rentable) est si improductif sur le plan économique… alors il devrait vraiment aller là où le travail sera moins cher.

Soyons réalistes. Singapour est à la fois un pays où la vie, ainsi que faire des affaires coûtent cher. Vous ne pouvez pas choisir l’un tout en ignorant l’autre. Si les entreprises ne peuvent pas se permettre de payer 1600 $ singapouriens (950 EUR) par mois pour un salarié, comment veulent-elles que les employés s’entretiennent? Les factures pour le logement, le transport, la nourriture, les dépenses de santé, les services de garde, l’éducation et les autres nécessités quotidiennes ne vont pas se payer toutes seules.

Autrement dit, être à la fois un pays où la vie est chère et un pays où l’on ne peut pas se permettre de payer le salaire minimum (que ce soit 7$ l’heure ou 1600 $ par mois) ne pourra pas fonctionner pour Singapour. Et nous ne rentrons pas dans des débats absurdes où 1000 $ par mois est suffisant pour vous permettre de posséder un appartement HDB (HLM singapourien).

2. Le salaire minimum discrimine les bas salaires et les travailleurs peu instruits
Selon les gens qui déclarent cela, comme dans DollarsAndSense.sg, le salaire minimum discrimine les citoyens plus âgés et les moins instruits. Nous sommes en désaccord.

Ils ignorent le fait que les entreprises qui embauchent des travailleurs à bas salaires peuvent aussi innover, et le feront si l’environnement de l’entreprise les y oblige. Par exemple, les travaux d’entretien effectués sur nos routes. Souvent, nous constatons que trois travailleurs sont nécessaires pour aider à diriger la circulation lorsque les voies sont en cours de travaux d’entretien. Deux ouvriers se tiennent de chaque côté de la route, alors que celui au milieu coordonne le tout. Ne pourrions-nous pas assurément obtenir une meilleure utilisation de la productivité du travail?

Si le coût de l’emploi des travailleurs augmente, les entreprises trouveront qu’il est plus rentable d’utiliser la technologie plutôt qu’une main-d’œuvre plus nombreuse mais moins qualifiée. Pour une même fonction, cela ne nécessitera plus qu’un travailleur avec une multiplication par trois de la productivité et, partant de là, l’augmentation des salaires des travailleurs sera pleinement justifiée.

Aussi, une plus grande productivité des travailleurs mène à une réduction des créations d’emplois moins importante…

3. Les salaires minimums nuisent à la création d’emplois
La question plus précise à poser est… créer moins d’emplois pour qui exactement?
Selon un article de Bloomberg, environ 70% des emplois créés l’an dernier à Singapour sont occupés par des étrangers. Les 30% restants, alloués aux « locaux », incluent les résidents permanents, soit un pourcentage réel encore plus faible.

Ainsi, alors que le salaire minimum peut naturellement conduire à une réduction de la création d’emplois, est-ce qu’effectivement les Singapouriens seraient les perdants? Ou devrions-nous juste continuer à créer des d’emplois qui seront occupés par des étrangers?

Avoir un salaire minimum dans certains secteurs pourrait même encourager les Singapouriens à se réapproprier des emplois qui, dans la dernière décennie sont allés aux étrangers. Nous avons des amis Singapouriens qui sont heureux de travailler dans le secteur des services durant leur scolarité à l’étranger car il y a un salaire minimum d’environ 12$ l’heure (après impôts). Ces Singapouriens n’envisagent pas de prendre un travail à Singapour parce que le salaire est trop faible.

La simple vérité est que les étrangers venant de pays en développement comme l’Inde, la Chine et les Philippines peuvent se permettre de prendre des emplois qui sont moins rémunérés en raison de la baisse du coût de la vie dans leur pays d’origine. Les Singapouriens ne peuvent pas rivaliser avec eux. Le salaire mensuel moyen aux Philippines est d’environ 280 $. Voulons-nous vraiment rivaliser avec cela?

Inégalité des revenus

Nous ne sommes pas xénophobes et l’idée de notre tribune n’est pas de préconiser la fermeture de la main-d’œuvre étrangère à Singapour. Nous ne prétendons pas que le salaire minimum en lui-même va résoudre nos problèmes d’inégalité du revenu.

Nous voulons cependant mettre en lumière certaines des tactiques alarmistes communément utilisées face au salaire minimum, et nous vous donnons notre opinion sur les effets exagérés dont résulterait l’application des salaires minimum.

Beaucoup de gens intelligents seront en désaccord avec nous, dont des économistes et des professeurs qui peuvent facilement citer des preuves empiriques pour réfuter nos idées. Nous vous laissons, Singapouriens, seuls juges. Finalement, ce n’est pas comme si nous essayons de réparer un système qui n’est pas cassé, les Singapouriens pensent qu’il est cassé, et que le salaire minimum est une solution.

Traduction: Renaud Voisin
Source (Timothy Ho/The Online Citizen): Is minimum-wages that bad for Singapore?
Photo: tuis / Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

0 Comments

  1. Le salaire minimum est-il si mauvais pour Singapour? | Asean Weaver For Business Blog05/11/2013 at 9 h 11 min

    […] viaLe salaire minimum est-il si mauvais pour Singapour?. Share this:LinkedInFacebookEmailTwitterPinterestPocketGoogleTumblrWordPress:J'aime chargement… Tags : singapour […]

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.