AlterAsia

Environnement

Bornéo: quand les orangs outans apprennent à faire le singe

Chiquita n’a pas envie de travailler. Sa maîtresse, Bella, une jeune femme de 25 ans, la gronde gentiment. La jeune orang-outan, 3 ans à peine, finit par lever ses longs bras et s’accroche au câble tendu entre les arbres. Elle se balance, trois fois, progressant rapidement, puis se laisse tomber dans l’herbe. L’éducatrice éclate de rire et abandonne : la leçon est terminée. L’air inquiet de la jeune orang-outan est trop irrésistible. « Nous partageons 97% de notre génome avec eux », rappelle l’étudiante en biologie, une Australienne en stage pour deux mois, sur l’île de Bornéo, en Malaisie.

« Les plus jeunes ne savent pas qu’ils peuvent grimper »

Au centre de réadaptation des orangs-outans Sepilok, à quelques kilomètres de la ville de Sandakan, dans l’Etat de Sabah, la discipline est souple. Ici, les orangs-outans apprennent à faire le singe. « Notre mission est de les préparer à devenir autonomes, à retourner dans la forêt, explique Diana Ramirez, vétérinaire. Orphelins, les plus jeunes ne savent pas qu’ils peuvent grimper aux arbres, se balancer, ils ont peur. Nous avons trouvé Chiquita, errant seule dans une plantation de palmiers, elle devait avoir à peine six mois. » Sa mère a peut-être été victime d’un python réticulé, d’un léopard « nébuleux », ainsi appelé à cause des tâches de sa robe, ou encore de noyade – ces grands singes ne savent pas nager.

« On estime la population d’orangs-outans à quelque 11 000 individus à Sabah pour un total d’environ 60 000 sur l’île de Bornéo. Ce sont les rescapés d’une population dix fois plus nombreuse il y a deux siècles », explique Marc Ancrenaz, directeur de l’ONG française Hutan (« forêt » en malaisien) qui travaille avec Sepilok et le Rainforest Discovery Centre, un espace ouvert au public de découverte de la forêt tropicale. Les incendies, les plantations pour l’huile de palme, l’exploitation forestière, expliquent le recul de la forêt primaire. Sans oublier le développement urbain.

Lire la suite

Photo: Photo by HUTAN/Mohd Daisah @ Hussien bin Kapar

Print Friendly

Tagged , ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.