AlterAsia

Culture

Rithy Panh retrouve la mémoire du Cambodge

En plein coeur de Phnom Penh, la « Maison blanche », joyau du patrimoine architectural cambodgien, est un havre de paix. Elle se dresse face au chaos de la circulation d’une capitale où vélos, pousse-pousse, scooters et voitures se disputent âprement la chaussée.

Cette ancienne maison bourgeoise élégamment remise en état par le ministère de la culture et des beaux-arts du Cambodge abrite, depuis décembre 2006, le Centre Bophana, « lieu de recherche audiovisuelle » créé à l’initiative du cinéaste Rithy Panh et de Leu Pannakar, ancien directeur du Centre du cinéma cambodgien. Deux hommes de l’art qui ont bataillé dur pendant des années pour mener à bien ce projet appuyé par plusieurs institutions françaises, dont l’Institut national de l’audiovisuel (INA), qui a offert son expertise pour la formation des techniciens et fourni une grande partie de la logistique.

Lire la suite
Photo: blogtrotters / Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.