AlterAsia

Politique

Au Vietnam, parler d’actualité est désormais interdit sur Internet

03/09/2013 by Liberation in Censure, Politique

Les internautes vietnamiens n’ont désormais plus le droit de partager des articles d’actualité sur les blogs et les réseaux sociaux. Une étape de plus dans la politique de surveillance, de censure et de répression du gouvernement à l’égard des internautes.

Dans le régime communiste du Vietnam, on peut parler de tout sur le web. Du menu du mariage de sa cousine ou de la coupe de cheveux de la starlette qui monte. Sauf d’actu. Le gouvernement a dégainé en ce début de semaine un décret, dont l’entrée en vigueur est prévue pour septembre, qui interdit l’échange en ligne «des informations d’actualité» et stipule que Facebook et Twitter ne pourront être utilisés que «pour fournir et échanger des informations personnelles». Pour le moins radical, surtout dans un pays de 31 millions d’internautes (un gros tiers de la population) où les réseaux sociaux servent, entre autres, à contourner la censure de la presse d’Etat.

Les Etats-Unis «profondément préoccupés»

Aucun article d’information générale ne pourra être retweeté ou posté sur Facebook, y compris ceux de la presse officielle. Le texte interdit également aux fournisseurs de services Internet de «fournir des informations contre le Vietnam, portant atteinte à la sécurité nationale, à l’ordre social et à l’unité nationale». Le «décret 72» ne dit évidemment pas où finit l’information «personnelle» ni comment les autorités comptent s’y prendre pour appliquer ces nouvelles règles et sanctionner les contrevenants.

Lire la suite.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.