AlterAsia

Société

Des enfants des rues revisitent le « Gangnam Style » au Cambodge

Le réalisateur français Jean-Luc Nguyen a réalisé avec les enfants du centre Taramana à Phnom Penh, une performance parodiant la chanson pop sud-coréenne « Gangnam Style ». La vidéo a été vue 200 000 fois en 5 jours sur YouTube.

Depuis sa sortie il y a 1 an, la vidéo coréenne originale du Gangnam Style a été vue environ 1,7 milliard de fois sur YouTube. Vous pensiez que la frénésie sur le « Gangnam Style » s’éteignait ? Et bien non! Le hit est toujours d’actualité au Cambodge grâce à la nouvelle parodie faite avec les enfants des rues de Phnom Penh: la vidéo a déjà été visionnée 200 000 fois sur Youtube depuis qu’elle a été postée vendredi dernier (soit le 28 juin. L’article en anglais est daté du 3 juillet).

Il n’a fallu que 15 jours au réalisateur français Jean-Luc Nguyen pour recréer l’atmosphère de la vidéo emblématique de la star sud-coréenne Psy avec l’aide de 160 élèves. La vidéo a été produite par l’ONG Taramana qui, depuis 2005, apporte une assistance scolaire, nutritionnelle et médicale aux enfants et aux familles du bidonville Boeng Salang du quartier de Russei Keo.

« Ces enfants vivent dans des conditions extrêmement rudes, mais ils sont plein de talent et de potentiel. Nous voulions leur donner l’opportunité de s’exprimer à travers un projet artistique et amusant », raconte Jean-Luc Nguyen, qui s’est porté volontaire pour réaliser la vidéo, dont la qualité de la production n’a coûté que 400$.

Le docteur Jocelyn Dorde, fondateur et directeur de Taramana, raconte que l’idée de la parodie a émergé après que Sovann Dara, âgé de 14 ans, se soit enregistré avec son téléphone portable avec d’autres enfants dansant sur le « Gangnam Style » et s’est dit : pourquoi ne pas le faire à plus grande échelle ?

« Peut-être que les gens en ont marre de cette chanson maintenant, mais les enfants l’aiment vraiment et nous voulions qu’ils soient capables de participer au projet car nous voulons qu’ils croient en eux-mêmes », explique le dr. Dorde.

La vidéo montre les enfants réalisant la « danse à cheval » de Psy dans des lieux de Phnom Penh très reconnaissables : le Palais Royal, Wat Phnom et le monument de l’Indépendance.

Selon le dr. Dorde – qui, avec le reste de l’équipe de l’ONG, travaille bénévolement – le but n’a jamais été de récolter des fonds.

« Nous ne voulions pas réaliser un film montrant des enfants pleurant ou tristes car ils ne le sont pas. Ce sont des enfants joyeux une fois qu’on les encourage » explique-t-il. Il ajoute que les 4800$ de dons à Taramana récoltés à la suite de la vidéo seront utilisés pour emmener les enfants en vacances à Sihanoukville et Koh Rong. Ce sera la première fois qu’ils verront la mer.

Peut-être que les parties de la vidéo les plus attachantes sont celles des coulisses montrant les enfants – à la fois intrigués et riant aux éclats – regardant la vidéo pour la première fois : « c’était très excitant de faire la vidéo car même les plus petits ont été impliqués » raconte Din Vuthny (18 ans) qui apparaît dans la vidéo.

Simon Henderson et Mech Dara
Traduction: Aliénor Simon
Source (Cambodia Daily): Impoverished kids revitalize Gangnam style
Photo: The Taramana Center

La video de la parodie

La réaction des enfants quand ils découvrent la video

Le making of

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.