AlterAsia

Environnement

Reloger les squatteurs de Jakarta

Inondations et ordures sont le lot des squatteurs installés sur les bords de la rivière Ciliwung, dans le sud de Jakarta. Le gouvernement a trouvé un moyen original de les reloger dans une capitale déjà surpeuplée.

Les rues du quartier 12, sur les quais de la Ciliwung, à Bukit Duri, dans le sud de Jakarta, sont pleines d’ornières, de boue et d’ordures. Mais tous ces déchets, déversés là par les crues de la rivière, ne semblent pas gêner l’activité des habitants.

Certains sont assis dans des canapés défoncés devant leur maison, d’autres dorment dans des charrettes vermoulues ou mangent une soupe aux boulettes de viande au coin d’une ruelle nauséabonde.

« Nous avons l’habitude… Quand il pleut, ici, c’est le bourbier », explique Harti Mulyadi, une riveraine de 38 ans. Effectivement, les habitants de ce bidonville sont abonnés à la boue et aux inondations. Chacun sait que les quais qu’ils occupent font en fait partie de la rivière. Pendant la saison sèche, ces quais sont à secs. Mais, pendant la mousson, ils disparaissent à moitié sous les eaux. Cette zone ne devrait pas être habitée. Elle est non seulement insalubre mais dangereuse.

Les 30 000 squatteurs qui s’y sont installés forment comme un bouchon dans le lit de la rivière, qui passe soudain de 50 à 15 mètres de large. En conséquence, il suffit d’une averse pour que la Ciliwung déborde. Il est urgent de déplacer tous ces habitants, mais ce n’est pas une mince affaire. Il faut leur trouver une nouvelle zone d’habitation pas trop éloignée afin de ne pas compromettre leurs activités.

Le problème, c’est que tous les terrains dans Jakarta sont déjà occupés. Voire surpeuplés. « Il faut faire appel aux ‘air rights’ [littéralement : droits aériens] des espaces publics », explique Didi Haryadia, un architecte membre de l’équipe d’experts des HLM au ministère du Logement populaire. Les ‘air rights’, c’est le droit d’utiliser l’espace aérien au-dessus d’un bâtiment. Dans ce cas précis, il s’agirait de bâtiments et d’équipements appartenant à l’Etat.

Lire la suite (Courrier International)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.