AlterAsia

Société

Le drame des parents célibataires à Singapour

chinese woman

Une mère célibataire qui aurait jeté son fils par la fenêtre demande pardon.

Mercredi matin, 12 juin, j’ai reçu un message whatsapp:

“Si je m’exprime à hlp (Hong Lim Park) ce samedi sur
« une mère célibataire qui aurait jeté son fils par la fenêtre, implore la pitié »,
Me soutiendrez-vous?
En solidarité avec la plupart des mères célibataires »

Ce message provenait de Vivian Pan, rencontrée au cours d’un événement organisé par Gilbert Goh de transitioning.org, à l’occasion du May Day. Elle était l’une des 11 personnes à s’exprimer sur la détresse des mères célibataires à Singapour.

Je lui ai répondu avec whatsapp: “Bien sûr si vous pouvez m’en dire plus. » Plusieurs messages ont suivi.

Je sais ce à quoi elle a dû faire face et comment elle s’est sentie en lisant les récents articles de presse concernant une autre mère célibataire de 31 ans, qui aurait jeté son fils de 9 ans par la fenêtre. Il allait dans une école spéciale car il était handicapé moteur. Il est mort et elle a été arrêtée. Elle suivrait également une sorte de traitement psychiatrique. Ils vivaient dans un appartement HLM avec sa grand-mère.

« Une mère célibataire a une vie difficile
« De profondes peines
« Son mari l’a quittée après l’avoir mise enceinte
« Je vais parler avec mon coeur
« Les mères célibataires sont toutes prêtes à me soutenir
« Elle était sans emploi
« Survivre avec les 1000 dollars de revenu de sa vieille mère
« Présence confirmée samedi 15 juin
« Inscription de 17 à 19h réussie
« Je ne veux pas d’insultes
« L’enjeu n’est pas politique
« Juste demander la clémence envers cette mère célibataire
« Je ne m’attends qu’à 20 participants
« Mdr si 20 personnes viennent, je serais heureuse, Liao
« Je n’ai pas de scène
« J’ai juste un haut-parleur
« Je ne peux pas faire grand chose
« C’est tout ce que je peux faire pour cette mère célibataire qui se trouve au fond d’une cellule… en pleurs
« Je suis une mère. Je compatis avec elle.
« Je fais mon devoir »

(légèrement édité et reproduit avec la permission de Vivian)

Je salue Vivian pour son courage et son empathie

Pendant mes plus de 10 années en temps que conseillère financière bénévole pour les nécessiteux et les plus démunis, j’ai rencontré bon nombre de mères et de pères célibataires.

Les problèmes des parents célibataires?

Quelques-uns des problèmes que j’ai rencontrés sont:
… Les mères célibataires non mariées ne sont pas éligibles pour le Baby Bonus ni pour le compte de développement de l’enfant ;
… Les mères célibataires ne sont pas considérées comme noyau de la famille pour la demande de logement en HLM ou les demandes de prêts immobiliers.
Elles doivent acheter en temps que célibataires seulement si elles ont 35 ans ou plus (note: depuis le 1er juillet 2013, les célibataires de 35 ans et plus dont le revenu ne dépasse pas 5 000 dollars peuvent soumettre une demande pour un appartement 2 pièces) ;
… Les parents célibataires divorcés dont la maison a été vendue selon un accord lors du divorce doivent attendre 30 mois avant de pouvoir soumettre une demande pour un autre appartement en HLM ;
… Discrimination de la part des employeurs ;
… Difficultés à trouver un travail aux horaires flexibles ;
… Manque de soutien social et financier ;
… Les critères d’éligibilité pour une aide financière ne prennent généralement en compte ni les circonstances particulières, ni les conditions médicales d’un enfant handicapé physiquement ou ayant des difficultés à apprendre. En d’autres termes, le revenu du ménage, le revenu par personne, le type de logement, les actifs etc. ces critères ne prennent généralement pas en compte les besoins particuliers d’un parent célibataire.
… Aucune assurance Medishield ne couvre les enfants nés avec des conditions congénitales ou des problèmes de santé (cette politique a été revue il y a environ 1 an afin d’assurer ces nouveau-nés) ;
… Les mères célibataires n’ont le droit de louer qu’un appartement de 1 pièce et non un 2 pièces, peu importe la taille de la famille ;
… Les mères célibataires ne sont pas éligibles pour le congé de maternité de 4 mois (note : ceci a été revu il y a quelques mois afin de les mettre sur un pied d’égalité avec les mères mariées) ;
… Les mères célibataires ne sont pas éligibles au remboursement de l’impôt parental ;
… Les mères célibataires n’avaient pas droit à des congés pour prendre soin de leurs enfants jusqu’en mars 2013 ;
… Manque de crèches abordables, d’écoles maternelles pour les enfants handicapés ;
… Difficultés à obtenir la nationalité pour les enfants si la mère n’est pas une citoyenne du pays ;
… Difficultés à obtenir un visa à long terme si elles finissent par trouver un époux non citoyen singapourien ;
… Les mères célibataires avec des enfants dont le père est un habitant de Singapour ne sont essentiellement pas éligibles ou n’ont qu’un accès très restreint à certains plans d’aide, même si ses enfants sont Singapouriens ;
… Elles sont sous la pression constante de se marier afin d’être éligibles à certains de ces plans ;
… Le plan HOPE n’était généralement pas accessible aux mères célibataires ou aux parents divorcés pendant les premières années de son existence.

Tendances Démographiques 2012 du département des Statistiques, les divorces sont passés de 6,5 à 7,6% pour les hommes et de 6,5 à 7,2% pour les femmes entre 2000 et 2011. Le nombre de divorces est passé de 5 137 en 2000 à 7 604 en 2011.

Selon l’article “It’s about time single parents got some recognition” (Singapolitics, 15 mars) (“Il est temps que les parents célibataires obtiennent plus de reconnaissance”), on compte environ 2 000 grossesses d’adolescentes par an, d’après les statistiques du Gouvernement. Cela constitue environ 4% du nombre total de naissances chaque année.

Plus que des nombres, beaucoup de mères célibataires font également partie de ceux qui sont abonnés: en 2008, une étude a été menée sur les grossesses adolescentes dans la Clinique pour Grossesses adolescentes de l’Hôpital KK: « 30% des 43 personnes interrogées pendant cette etude fumaient tandis que nombre d’entre elles n’allaient plus à l’école et travaillaient. 49% de ces adolescentes n’ont eu qu’un seul partenaire sexuel tandis que 51% en avaient plus d’un. »
C’est déjà assez difficile d’être parent célibataire.

Déclaration des Droits de l’Homme ASEAN?
Toutes les politiques qui discriminent directement ou indirectement les mères célibataires ou les parents célibataires et, par conséquent, leurs enfants, devraient être revues et supprimées car elles pourraient aller à l’encontre de l’article 29 (3) de la Déclaration des Droits de l’Homme ASEAN qui stipule que « Les mères et les enfants ont droit à une aide et à un soutien particuliers. Chaque enfant, qu’il soit né hors mariage ou non, jouit de la même protection sociale ».

Traduction: Caroline Robert (Tradadev)
Photo: Filo.mena / Flickr
Source (The Online Citizen): Single mother begs for mercy at speakers corner – Son allegedly killed by single mother

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.