AlterAsia

Société civile

Amnesty incite la Thaïlande à abolir la peine de mort

Amnesty International appelle à abolir la peine de mort en Thaïlande, l’un des 21 pays où elle est toujours en vigueur. Actuellement, 706 Thaïlandais se trouvent dans le couloir de la mort, selon le Rapport 2013 des Droits de l’homme de l’ONG.

Parinya Boonridrerthaikul, directrice d’Amnesty International Thaïlande a précisé lors du lancement du rapport au Royal Benja Hotel qu’en Thaïlande, 67 sur 706 détenus avaient épuisé tous les appels au 1er mai 2013.
 
En août 2012, 58 détenus ont vu leur peine de mort réduite à un emprisonnement à vie. Néanmoins, l’année dernière, plus de 100 détenus ont été condamnés à mort, soit le double de l’année précédente.
 
« Amnesty International Thaïlande demande au gouvernement de changer la loi pour remplacer la peine de mort par un emprisonnement à vie », a déclaré Parinya, ajoutant que 55 délits sont actuellement passibles de peine de mort dans le pays.

L’ONG appelle également la Thaïlande à ratifier le 2nd protocole optionnel de la Convention internationale des droits civils et politiques (OP2), adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies le 15 décembre 1989.
 
Elle rappelle que 114 pays ont aboli la peine de mort et 21 pays ont exécuté 682 détenus en 2012, (680 en 2011). Cependant, ce nombre exclut les milliers d’exécutions estimées en Chine et qui ne figurent dans aucun rapport . L’Iran, l’Irak, l’Arabie Saoudite et le Yémen continueraient également de pratiquer la peine de mort à grande échelle ; les exécutions dans ces quatre pays constituent 99% des exécutions du Moyen-Orient.
 
Le Japon, le Pakistan, l’Afghanistan et l’Inde ont aussi mené des exécutions l’année dernière après plusieurs années sans la pratiquer, tandis que Singapour et la Malaisie ont fait des efforts afin d’abolir la peine de mort. Le Vietnam n’a pas mené une seule exécution depuis des décennies. A Myanmar, la peine des condamnés à mort a été transformée en emprisonnement à vie en 2012, mais 17 autres personnes ont toutefois été condamnées à mort.

Traduction: Caroline Robert (Tradadev)
Source (Prachataï): Amnesty International urges Thailand to abolish death penalty
Photo: Parinya Boonridrerthaikul, directrice d’Amnesty International Thaïlande.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.