AlterAsia

Culture

Livre: « Nous, les innommables – Un tabou birman »

Le contexte
Le 22 avril 2012, l’Union européenne décide de lever l’ensemble des sanctions politiques et économiques imposées à la Birmanie depuis les années 1990, à l’exception de l’embargo sur les ventes d’armes. Cette décision intervient alors que de graves violations des droits de l’homme ont cours dans le pays, notamment à l’encontre de la minorité rohingya, « la plus persécutée au monde » selon l’ONU. Une décision dénoncée par les ONG dont le Secours Catholique.

Imaginez…
Imaginez que votre souffle soit criminel, que chacun de vos pas soient illégaux, que votre pays programme un nettoyage ethnique, se débarrassant de vos frères, vos soeurs, votre mère, votre père,
vos cousins, votre peuple…
Vous êtes l’exception qui doit disparaître.
Un à un, Jour après jour, vos maisons s’enflamment, les vôtres disparaissent…
La faim vous colle au ventre.
Imaginez que le monde ferme les yeux devant l’éradication de votre famille, oublie votre existence et soit indifférent aux meurtres et aux arrestations autour de vous ?
Imaginez que la Justice n’existe pas pour votre peuple ?
Imaginez que tout ceci soit bien réel et que ça ait lieu maintenant…
Quand la planète a fermé les yeux sur vous,
Faut il se soumettre au destin, fuir, laisser son peuple se faire piétiner et périr dans un nettoyage ethnique inavoué ?
Faut il risquer sa vie et revendiquer soi même la liberté dont on vous a dépouillé ?
Découvrez l’histoire d’un Rohingya qui, comme beaucoup, a traversé l’Asie, de terres en mers pour arriver au fond d’une cellule australienne où il est resté détenu 3 ans.
En Juin 2012, du fond de sa cellule, il est témoin impuissant du pire à venir.
Au téléphone, il recueille les appels au secours. Avec d’autres en exil, Il relaye l’information. En vain.
C’est la mort de son peuple.

Le témoignage exclusif et inédit d’un Rohingya
En 1982, les Rohingyas se voient confisquer leur nationalité. Habib a alors trois ans. Il est désormais apatride. A la merci des caprices d’un régime tout puissant, sa vie, comme celle de plus
de deux millions de Rohingyas, est une odyssée bouleversante vacillant entre segregation, extorsion, cavale, exil, clandestinité et esclavage moderner vers la liberté et l’égalité. Boat people parvenu en Australie en décembre 2009, Habib combattait pour sa liberation du centre de retention quand en juin 2012 les demons de la haine raciale se sont reveilles en Birmanie à l’encontre des siens. Du fin fond de sa prison, il s’est fait l’un des porte parole des Rohingyas de Birmanie. Sans voix.

L’auteur
Sophie Ansel a longtemps vécu à l’étranger avant de s’installer plusieurs années en Asie. Un voyage au long cours en Birmanie puis en Malaisie et en Thaïlande auprès des exilés lui permet de découvrir un pays et des peuples aux multiples facettes qu’elle n’aura dès lors de cesse d’explorer et de retranscrire à travers ses articles, ses photographies et ses films (Dans l’ombre de ton sourire, 2006 ; Birmanie, D’un enfer à l’autre, 2008). Elle écrit de nombreux guides de voyage et est l’auteur du récit Les Larmes Interdites, avec Navy Soth (Plon) et de la bande dessinée, Lunes Birmanes, avec Sam Garcia (Delcourt).

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.