AlterAsia

Environnement

Indonésie: latex contre huile de palme

Pour endiguer l’expansion des plantations de palmiers à huile, une communauté s’est lancée dans la culture d’hévéas.

En septembre 2012, dans le village de Loncek, à Kalimantan-Ouest, une soixantaine de femmes dayaks de l’ethnie Kanayatn ont fondé le Groupe agricole de l’oiseau arue et s’affairent depuis à planter des milliers de pousses d’hévéas sur les terres en friche de leur communauté. Marginalisés sur leurs propres terres, les Dayaks de Loncek se sont lancés dans une course contre la montre.

Selon l’association Pefor Nusantara, qui les soutient dans cette initiative, en 2010, près de 70 % des forêts locales étaient déjà découpées en lots et vendues à des industries d’huile de palme. L’extension de ces monocultures menace la biodiversité, ainsi que l’écosystème de la forêt, à cause des engrais et pesticides chimiques employés massivement sur les grandes plantations de palmiers à huile. A cela s’ajoute la disparition des tubercules qui prolifèrent en forêt et sont la principale source alimentaire des Dayaks. “Si les plantations de palmiers à huile continuent de s’étendre, on peut craindre des famines”, affirme Joko Waluyo, un agronome qui travaille avec la communauté dayak à sauver leurs terres ancestrales.

Cette prise de conscience est comme une renaissance, car la culture de l’hévéa représente une tradition ancienne chez les Dayaks Kanayatn.

Lire la suite

Photo: Formation des Dayaks à une technique de greffe des hévéas. DR.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.