AlterAsia

Politique

L’enjeu des élections malaisiennes: la division ethnique

Extraits

Le règne du Front national (BN)(1) s’est accompagné d’une détérioration des relations inter-ethniques. Une question qui montre la nécessité, pour la démocratie malaisienne, d’être soutenue par un système bi-partiste, doté d’une forte opposition, affirme K. Haridas*.

Si l’existence d’un minimum de violence entre les communautés détermine le degré de l’harmonie inter-ethnique au cours de ces cinquante-cinq dernières années, alors cela révèle une norme étonnement pauvre, servant à mesurer les soi-disant « grandes réalisations » du BN dans la région. Sur une échelle de A à F, je mettrai un D ou un E au BN si l’on se base sur l’analyse de Chandra.

Le fait est que BN n’a pas de fondement philosophique pour renforcer les relations inter-ethniques. Au cours des quarante dernières années, nous avons eu droit à une série de slogans allant de ‘Rukunegara’(2), ‘Vision 2020’, ‘Islam Hadhari’ à ‘1Malaysia’. Combien de Malaisiens souscrivent à l’idée selon laquelle tous ces slogans ont renforcé les relations inter-ethniques? Beaucoup d’entre eux admettent que la division s’est accrue et que la question des relations inter-ethniques est plus prégnante qu’auparavant. Le BN connaît une surprenante baisse de popularité.

La logique raciale ne peut pas servir de fondement pour transcender la logique raciale. Les questions identitaires, qu’il s’agisse de la race, de la religion et la couleur ou même de la langue, ne peuvent être gérées que par une valeur transcendante, telle que la justice, l’impartialité et l’équité. Pour illustrer ce point, examinons le comportement des défenseurs de ces slogans. L’un brandit un ‘keris’(3), un autre appelle les concitoyens malaisiens ‘pendatang’(4), tandis qu’un autre appelle les gens à retourner dans leurs pays d’origine.

Entre leurs prétendues convictions dans ‘1Malaysia’ et leur rhétorique, il existe un énorme fossé. Au final, ce ne sont pas nos croyances qui nous définissent mais notre conduite et notre personnalité.

La différence significative entre le Pakatan (5) et le BN réside dans le fait que l’Opposition n’est pas basée sur le concept de race, ce qui nous laisse espérer qu’ils peuvent faire la différence.

Ils (les partis de l’Opposition) ne sont ni allés dans les ghettos ni ont fait appel à eux durant la campagne électorale et leurs assemblées générales annuelles. Ils ont leurs politiques et leurs idéologies. On peut être d’accord ou pas, mais cela transcende les affinités communautaires. Il peut y avoir une plus large représentation d’une race par rapport à une autre, mais ils sont également en train de changer les choses et à mon avis, sont allés plus loin que le BN en 40 ans.

Bien qu’il puisse y avoir une différence idéologique entre PAS, DAP et Keadilan, ces partis ont montré leur capacité à rassembler. C’est une bénédiction pour la démocratie malaisienne.

Je ne suis pas anti-BN mais j’estime que la démocratie malaisienne a besoin d’un système politique à deux partis. Considérant ce qu’a fait le BN jusqu’à présent, cela ne peut que venir de la force et des défis du parti Pakatan. La Malaisie dans sa globalité a grandement profité de cette forte opposition.

*K Haridas est un membre de Aliran, basé à Petaling Jaya.

(1) ndt : Barisan Nasional (Front national), parti conservateur majoritaire.
(2) ndt : déclaration malaisienne faisant la promotion d’une philosophie nationale commune, instituée par décret royal en 1970 en réaction aux émeutes raciales du 13 mai 1969.
(3) ndt: dague asymétrique associée à la culture indonésienne et que l’on retrouve en Malaisie, en Thailande et en Birmanie.
(4) ndt: « immigrés » en malais
(5) ndt : coalition politique de l’opposition et regroupant le PAS, le DAP et le Keadilan.

Traduction: Aliénor Simon
Source: Aliran

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.