AlterAsia

Economie

Singapour, premier pays en Asie à promouvoir la RSE

De nombreuses entreprises de Singapour affichent une politique de responsabilité sociale des entreprises (RSE). La cité-Etat a été l’une des premières en Asie à adopter le concept.

Définie comme un concept et une pratique d’intégrations volontaires des préoccupations sociales et environnementales des entreprises dans leurs activités commerciales et leurs relations partenariales, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) n’est pas un effet de mode mais « un moyen pour l’entreprise de renforcer ses profits à court, moyen et long terme » explique la présidente du Medef, Laurence Parisot.

« Les études montrent en effet, que la RSE est une bonne chose en termes d’innovation et de fidélisation des employés », nous confie Joëlle Brohier, consultante RSE à Singapour et co-fondatrice du portail rse-et-ped.info. Des normes, des directives internationales ont été mises en place et l’Asie s’est ouverte peu à peu: « avant 2005, les Etats asiatiques étaient réticents à la RSE perçue comme une exigence occidentale. Entre 2005 et 2010, on a observé un changement radical. Il y a eu l’émergence de beaucoup de mesures dans le domaine de la RSE : obligation de reporting pour les entreprises en Malaisie et en Indonésie. La Chine a amendé sa loi pour inscrire la RSE comme une priorité. Parallèlement, les entreprises ont suivi le mouvement » nous explique Joëlle Brohier.

En effet, après des hésitations sur la norme ISO 26 000 (sécurité des consommateurs, service après-vente, protection de la vie privée des consommateurs), les autorités chinoises l’ont adopté car convaincus de l’intérêt stratégique de la RSE dans le nouvel ordre économique mondial. Ce qu’avait compris depuis longtemps la cité-Etat.

Singapour, la pionnière en matière de RSE

« En Asie, le concept de RSE est apparu grâce à des maitres à penser ayant des idéaux éthiques comme à Singapour, suite à une pression gouvernementale comme en Chine ou encore suite à une coopération internationale avec des entreprises occidentales », précise Joëlle Brohier.
Au-delà de l’instauration du dialogue tripartite (Etat, entreprises, syndicats) en 1972, vision chère à Lee Kuan Yew, le gouvernement singapourien a ratifié quatre conventions fondamentales de l’OIT en rapport avec la RSE.

Lire la suite (Le Petit Journal – Singapour)
Photo : Thibault Laconde / Energie & Développement

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.