AlterAsia

Culture

L’art des Philippines: «l’échange avec les invisibles»

29/04/2013 by RFI in Culture, L'Asie en France

C’est la première grande exposition consacrée à cet archipel en Europe qui a ouvert ce 9 avril au quai Branly pour trois mois. Grâce aux collections philippines, américaines et européennes, le musée a rassemblé à Paris « 310 œuvres précoloniales incontournables » de cette civilisation aux expressions artistiques étonnamment variées. Des objets qui ont fait dialoguer et soutenu l’échange entre ces 7017 îles dans l’ouest de l’océan pacifique, d’où le titre Philippines, archipel des échanges.

Les plus anciennes pièces exposées sont toute à la fin du parcours, suspendues comme des étoiles brillantes : par exemple, cette toute petite figurine en os d’animal de trois centimètres. Elle nous regarde avec un œil espiègle, date de 3500 av. J.-C. et vient des îles de Batanes. Il y a aussi, de la même époque et fait d’un coquillage minuscule, ce « linglingo » de l’île d’Itbayat, ce célèbre ornement épousant la forme d’un C presque fermé et qui renvoient probablement à une représentation abstraite de l’utérus ou du vagin. Ou ce spectaculaire banc de prestige Hagabi du 18e siècle, des flèches en bambou gravé, des colliers de guerrier, des bols raffinés, des bijoux somptueux…

Peut-on résumer les œuvres artistiques de plus de 7000 îles à un point commun? « Non, il n’y a pas une culture commune, assure Constance de Monbrison. Il y a un fil conducteur qui est celui du peuplement austronésien et malais, mais il y a une diversité dans l’expression de ces cultures. C’est pour cela que nous avons mis le thème de l’échange dans le titre. Cela n’inclut pas seulement les échanges économiques et commerciaux, mais aussi les échanges spirituels. C’est cela le lien, c’est la partie invisible qui unifie l’archipel. C’est l’échange avec les invisibles. » Néanmoins, il reste des points communs : « La diversité est l’essence même de la culture philippine, affirme Corazon Alvina, co-commissaire de l’exposition et ancienne directrice du National Museum of the Philippines, mais quand vous regardez ces objets exposés, vous allez découvrir qu’il y a le même intérêt dans le raffinement, dans un travail méticuleux et la coupe de nos vêtements est également partout la même. »

Lire la suite

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.