AlterAsia

Politique

Corruption au Sarawak: la video

Un documentaire de Global Witness révèle la façon dont se passent les marchés corrompus au Sarawak grâce à une vidéo dans laquelle un enquêteur se fait passer pour un « investisseur potentiel » qui rencontre des parents du chef du gouvernement du Sarawak Taib Mahmud, et des avocats aux relations haut placées.

De quoi parle ce film?
Cette enquête fournit des images tournées clandestinement sur la corruption et le règne de l’illégalité, au cœur de la gouvernance du Sarawak, le plus grand Etat de Malaisie situé sur l’ile de Borneo.

Depuis plus de trente ans, le Sarawak est dirigé par Abdul Taib Mahmud, le chef du gouvernement, qui contrôle la totalité des statuts des terres, les permis forestiers et autorisations de plantation dans l’état. Sous son mandat, le Sarawak a connu des taux de déforestation parmi les plus élevés au monde. L’Etat n’a plus que 5% de ses forêts qui n’ont pas été touchées, qui ne sont pas affectées par la déforestation ou les plantations, et il continue d’exporter plus de bois tropicaux que l’Amérique du sud et l’Afrique réunies.

Le film (ci-dessous) montre pour la première fois les ressorts utilisés par la famille Taib et leurs avocats pour contourner les lois et les taxes, dégager d’énormes profits aux dépens des populations indigènes et dissimuler cet argent sale à Singapour. Taib et les avocats locaux que nous avons approchés nient toutes les accusations de corruption formulées par Global Witness. Leurs réponses sont résumées à la fin du film.

Comment la corruption touche-t-elle directement la population du Sarawak?
La corruption détruit le tissu social du Sarawak et dilapide les ressources naturelles de l’Etat. Les indigènes de la région sont les premiers touchés. Des autorisations d’abattage et de plantations ont été accordées de façon systématique sur les terres ancestrales qui sont censées leur appartenir, ce qui détruit leur cadre de vie et viole les droits prévus par les lois de Malaisie et du Sarawak. En conséquence, de nombreuses communautés se sont retrouvées prises au piège de la pauvreté et de la dépendance.

De plus, la corruption affecte le bien-être futur des citoyens de Malaisie. Cette enquête démontre comment l’argent qui devrait servir au développement se perd en corruption et est dissimulé dans des juridictions à l’étranger. La Malaisie serait au 3e rang mondial de ces flux financiers illégaux, qui feraient perdre au pays environ 285 milliards de dollars, soit plus de 43 000 USD par foyer entre 2001 et 2010. Cet argent aurait pu être utilisé pour améliorer les services de base et la qualité de vie des malaisiens ordinaires.

Ce problème dépasse-t-il le Sarawak?
La ruée vers le bois qui a eu lieu pendant les trois décennies du « règne » de Taib a fait naître certaines des plus importantes compagnies d’exploitation forestières. Celles-ci ont eu un effet dévastateur sur les forêts et les communautés indigènes dans presque toutes les régions de forêts tropicales du monde, et sont régulièrement impliquées dans d’importants scandales d’abattage illégal.

L’analyse de Global Witness montre que les compagnies d’exploitation forestière du Sarawak abattent ou convertissent des forêts pour en faire des plantations dans au moins 12 pays. Leurs opérations couvrent une surface de 18 millions d’hectare répartis dans le monde entier, soit environ trois fois la surface de la Norvège.

Source (Aliran): Sarawak corrupt deal-making exposed in sting video
Traduction: Louise de Nève

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.