AlterAsia
English version

Economie

Walmart et H&M au Cambodge, suite

Walmart et H&M nient leur responsabilité concernant les conditions de travail au sein de l’usine de Kingsland. Au Cambodge, les grèves de ce type se multiplient.

La vidéo suivante a été mise en ligne par Voice of Democracy (VOD) le 8 Février 2013, après deux manifestations organisées par les ouvriers de Kingsland, devant l’ambassade américaine, et devant les bureaux de H&M à Phnom Penh.

La semaine précédente, le Community Legal Education Center avait révélé que H&M et Walmart avaient refusé de reconnaitre leur responsabilité dans l’affaire: « Walmart comme H&M se refusent à accepter une quelconque responsabilité dans les 200 000 dollars impayés, ou dans la vie et le bien-être des ouvriers qui sont bien des employés de leurs sous-traitants respectifs. »

H&M a publié un communiqué de presse le 7 Février :
« Notre enquête révèle que les vêtements H&M ont été fabriqués dans ladite usine par l’un des sous-traitants approuvés par H&M sans que cela soit porté à notre connaissance, durant les mois de Juin et Juillet 2012. Cela est inacceptable car notre politique en la matière est très claire : toute la production doit se faire dans des unités approuvées par H&M. Nous avons pris les mesures nécessaires contre le sous-traitant qui n’a pas respecté cette politique ».

Les dirigeants de l’usine Kingsland se trouvent toujours au Cambodge, mais le propriétaire serait parti à Hong-Kong. Pour H&M et Walmart, c’est à lui de répondre aux demandes de paiement de 200 000 dollars de salaires impayés et indemnités dues aux anciens employés de Kingsland Garment Cambodia Ltd.

Le 6 Février, sept ouvriers de l’usine E-Garment avaient été blessés dans une région proche de Phnom Penh. Ils étaient en grève depuis le 24 janvier afin d’obtenir la réincorporation de 41 membres du syndicat « Coalition des travailleurs cambodgiens de l’habillement » licenciés en 2007. L’usine fournit des marques mondiales comme Mark & Spencer’s, Esprit, Reitman, Falmer Heritage et Okaidi.

D’après le Phnom Penh Post, environ 10 000 ouvriers du secteur de la confection textile de 7 ou 8 usines se sont mis en grève récemment. Cette tendance inquiète l’Association des Fabricants de Vêtements du Cambodge (Garment Manufacturers Association in Cambodia, GMAC) car cela pourrait avoir un impact sur délais de livraisons aux clients. Le GMAC a déclaré au Phnom Penh Post le 21 janvier: « S’ils poursuivent, nous ferons des pertes cette année ». Il a ajouté que cela aurait un impact sur les salaires des ouvriers.

Traduction: Louise de Neve
Source (Coz Toujours): HM and Walmart dispute in Cambodia

Tagged

Partager cet article

Voir aussi

Soutenez-nous !
Loading...
AlterAsia sur votre mobile !
Rejoignez-nous!
Recherche
Newsletters

Recevez directement dans votre boite à lettre les newsletters d'AlterAsia !

Contribuez à la Une!

Découvrez le sommaire de la semaine prochaine et choisissez l'article que vous voulez traduire. Il apparaîtra directement en Une d'AlterAsia !