AlterAsia

Politique

Inondations aux Philippines: les applis qui sauvent des vies

Source: Irin News

En octobre dernier, le gouvernement philippin a lancé une application pour téléphone mobile permettant au grand public d’obtenir des informations en temps réel sur les précipitations et les inondations.

Le projet NOAH d’évaluation nationale des risques (Nationwide Operational Assessment of Hazards), qui signale les intempéries afin d’atténuer les effets des catastrophes naturelles comme les inondations, les typhons et les glissements de terrain, a lancé son site Internet en juillet dernier. Une application gratuite pour téléphone mobile a été ajoutée depuis.

« Lorsqu’il s’agit d’obtenir et d’accéder aux informations, il n’y a rien de plus omniprésent que le téléphone mobile », a expliqué Raymund Liboro, directeur de projet du Département des sciences et de la technologie pour NOAH.

À l’aide de détecteurs, de pluviomètres et de systèmes de surveillance climatique installés par le gouvernement dans plusieurs régions du pays, l’application renseigne sur les risques de précipitations dans 200 localisations 1 à 4 heures à l’avance, et fournit des données en temps réel sur les niveaux d’eau ainsi qu’une vue d’ensemble des zones exposées à la pluie et à l’humidité.

« Même si ces informations sont déjà disponibles sur le site internet du projet NOAH, l’application mobile accélère la vitesse à laquelle les utilisateurs peuvent accéder à ces informations », précise M. Liboro.

En 2011, une étude de la Banque mondiale a montré que 80% des foyers philippins possèdent un téléphone mobile, ce qui rend l’application pratique et accessible.

L’application pour téléphone mobile NOAH est dans un premier temps réservée aux smartphones Android. Cependant, les options de partage permettront aux utilisateurs de partager les informations grâce aux différents réseaux sociaux.

« Les utilisateurs peuvent accéder aux tweets envoyés par l’Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines (PAGASA) [Bureau de météorologie philippin] sous forme de SMS compatibles avec tous les types de téléphones », explique M. Liboro.

De futures améliorations prévoient d’inclure un système de prévision des inondations. « Cela va vraiment nous aider à avertir les habitants des zones inondables suffisamment tôt [et à] leur dire s’il faut évacuer », a déclaré Vic Malano, administrateur adjoint par intérim de la PAGASA.

Selon le Centre asiatique de préparation aux catastrophes (ADPC), les Philippines – sujettes aux typhons, inondations, sécheresses, éruptions volcaniques, séismes et glissements de terrain, et peuplées de plus de 100 millions d’habitants – seraient le pays le plus exposé du monde aux catastrophes naturelles.

En août, les inondations à Manille ont touché environ un demi-million de personnes qui ont dû être évacuées dans des abris temporaires.

as/ds/cb-fc-ag/

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.