AlterAsia
English version

Politique

Norodom Sihanouk: mort de l’ex-roi du Cambodge

26 novembre 2012 by AlterAsia in Gouvernance, Politique
Source: Le Monde (Jean-Claude Pomonti)

En 1941, il est monté sur le trône. Il a abdiqué en 1955, a été illégalement destitué en 1970, a été prisonnier des Khmers rouges de 1975 à 1979 à Phnom Penh. Il est revenu au Cambodge en novembre 1991 et remonté sur son trône deux années plus tard avant d’abdiquer en 2004 en faveur de son fils Sihamoni, invoquant son âge et sa santé. Quel homme d’Etat, au XX° siècle, a occupé si longtemps, et avec des fortunes si diverses, le devant de la scène? Norodom Sihanouk. “Insubmersible”, a résumé d’un mot un ancien diplomate français, grand expert de la région. “Incoulable”, avait jugé l’intéressé lui-même quelques années auparavant. Un personnage hors du commun, déroutant, oscillant entre le sourire figé accompagné de courbettes et le monologue sans fin débité sur un ton aigu. L’ex-roi du Cambodge est mort, lundi matin 15 octobre en Chine, où il se rendait régulièrement pour y suivre des traitements médicaux après avoir souffert entre autres d’un cancer, de diabète et d’hypertension.

Longtemps tout rond, aux décisions si surprenantes qu’on n’a jamais vraiment su si elles tenaient de la suprême habileté ou du caprice, de la manoeuvre réfléchie ou de l’envie d’envoyer tout promener. Sihanouk a si souvent annoncé sa retraite ou son abdication que personne n’y croyait plus, même ceux qui se souvenaient qu’en 1953 déjà, lorsqu’il était sur le trône, il s’était retiré en Thaïlande, puis à Angkor parce que les Français tardaient trop à accorder à son Cambodge une indépendance complète qu’il obtiendra en 1953, un an avant les autres.

Lire la suite

Tagged

Partager cet article

Voir aussi

Soutenez-nous !
Loading...
AlterAsia sur votre mobile !
Rejoignez-nous!
Recherche
Newsletters

Recevez directement dans votre boite à lettre les newsletters d'AlterAsia !

Contribuez à la Une!

Découvrez le sommaire de la semaine prochaine et choisissez l'article que vous voulez traduire. Il apparaîtra directement en Une d'AlterAsia !