AlterAsia

Environnement

Vietnam: les entreprises mal préparées en cas de catastrophe climatique

29/04/2012 by AlertNet in Climat, Environnement

Article original: Vietnamese businesses ill prepared for climate linked disasters study (Alertnet)

HANOI (AlertNet) – Une étude révèle que deux tiers des petites et moyennes entreprises vietnamiennes n’ont aucun plan pour se préparer ou réagir à des catastrophes naturelles, malgré le classement du Vietnam parmi les pays les plus vulnérables aux changements climatiques.

Selon Asia Foundation, qui a mené l’étude conjointement avec la Chambre du commerce et de l’industrie vietnamienne et le Centre d’éducation et de développement, même le tiers des entreprises ayant établi des plans ne sont pas en mesure de les mettre en œuvre.

L’étude a révélé que seulement 40% des petites et moyennes entreprises (PME) sont assurées contre les catastrophes, même si tous ceux qui ont répondu ont déclaré pouvoir y faire face. 60% ont également déclaré avoir perdu des infrastructures physiques, des produits ou des équipements durant les cinq dernières années.

« Au Vietnam, les entreprises subissent des pertes mais restent désarmées », selon Nguyen Tri Thanh, l’agent de programmes pour l’environnement d’Asia Foundation.

Avec un littoral de plus de 3 200 km (2 000 miles) de long, le Vietnam est considéré comme l’un des pays les plus exposés aux conditions météorologiques extrêmes et à la hausse du niveau de la mer liées aux changements climatiques.

Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies a affirmé qu’une hausse du niveau de la mer d’un mètre affecterait au moins un Vietnamien sur quatre et submergerait 40 000 kilomètres carrés des terres du pays.

L’étude vietnamienne, qui comprend des réponses provenant de 191 sondages et d’interviews approfondies de 51 PME, a été menée dans trois provinces en mai et juin 2011, mais les conclusions en anglais n’ont été rendues publiques que lors de la 6è Conférence internationale sur l’adaptation des populations locales aux changements climatiques, laquelle s’est terminée dimanche.

Sur plus d’un demi million d’entreprises implantées au Vietnam, 90% sont des PME. Ces dernières représentent 40% du PIB vietnamien et emploient 9,5 millions de personnes, rappelle Nguyen.

« Le secteur privé joue un rôle important dans l’économie et sa capacité à rebondir, rétablir la production et continuer à fournir des emplois aux travailleurs locaux à la suite de catastrophes naturelles est essentielle pour les communautés », souligne-t-il.

Les entreprises oubliées

Toutefois, l’étude a révélé que beaucoup d’entreprises sont mal préparées, avec peu de plans d’urgence mis en place et un manque d’informations concernant les plans gouvernementaux visant à instaurer des mesures à prendre lors de catastrophes.

Près de trois entreprises sur cinq n’assurent pas un entretien régulier des routes et voies de passage sur leurs propres sites, plus de 70% ne possèdent pas de voies d’approvisionnement alternatives et presque la moitié n’a pas de plan visant à protéger leurs équipements et leurs données.

« Durant ces dernières années, il y a eu au Vietnam une hausse considérable d’initiatives nouvelles concernant le renforcement des capacités locales et la mise en place d’interventions communautaires en cas de catastrophe. Cependant, ces efforts n’ont pas poussé les entreprises locales à s’investir efficacement dans la prévention et la lutte contre les catastrophes », révèle l’étude.

Selon celle-ci, plus de quatre entreprises sur cinq sont fréquemment touchées par des tempêtes saisonnières, un peu moins de la moitié par des inondations et 12% par des cyclones et des marées hautes.

Les pertes ont été si importantes pour 5% des entreprises sondées que leurs activités ne sont plus rentables.

Toutefois, les entreprises ne collaborent pas en cas d’urgence: presque 80% des entreprises de l’étude n’ont pas apporté leur soutien aux autres lors de telles circonstances dans le passé. Les rares à l’avoir fait n’ont soutenu que leur groupe d’entreprises.

Asia Foundation a décidé de fournir une formation sur la gestion des catastrophes aux PME vietnamiennes suite à cette étude.

Thanh a indiqué à AlertNet que l’organisme prévoit donc d’étendre la formation cette année.

« Nous faisons face à deux types de défis », a-t-il affirmé.

« Le premier est de faire comprendre aux gens la raison pour laquelle nous travaillons avec les PME sur l’adaptation des populations locales aux changements climatiques, et le deuxième est d’amener les entreprises à s’intéresser à notre programme car c’est la première formation du genre au Vietnam. »

Traduction: Laura Bour
Photo: Karl Grobl/Asia Foundation

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.