AlterAsia
English version

Société

La pratique d’Internet au Laos

24 avril 2012 by The Diplomat in Education, Société

Article original: Laos and the Internet (The Diplomat)

Malgré une liberté relative, seuls 7% de Laotiens seraient connectés à Internet. Un chiffre qui a toutefois doublé en deux ans. Quelles sont les pratiques des premiers internautes du Laos? La réponse avec une présentation de Lao44, un site pionnier.

Le nombre d’utilisateurs Internet au Laos ne s’élèvait qu’à 7% de la population en 2010 – la dernière fois que l’on a collecté ces données. Un chiffre peu élevé, qui représente tout de même le double du nombre d’utilisateurs recensés en 2008. Et comme l’économie continue de croître, l’utilisation d’Internet augmente au Laos. En même temps, de plus en plus de citoyens se servent de smartphones pas chers importés des pays voisins, ainsi que d’autres moyens pour avoir accès à Internet. Même dans les petites villes, les points d’accès à Internet – généralement de petites salles avec 4 à 10 ordinateurs – se multiplient. Les utilisateurs sont souvent de jeunes garçons qui jouent aux jeux vidéo. Ce n’est pas surprenant étant donné aue l’on trouve très peu d’informations en ligne en laotien.

Alors que les médias sont gérés par l’Etat, le Laos n’impose aucune restriction concernant l’accès à Internet et aucun site n’est bloqué. Il n’y a juste pas beaucoup de choses rédigées en laotien. En fait, les laotiens disposent de la liberté d’expression selon l’Article 44 de la Constitution Laotienne qui prévoit que « les citoyens laotiens disposent de la liberté d’expression, de la liberté de la presse et de la liberté de se réunir ; et ont le droit de fonder des associations et d’organiser des manifestations qui ne vont pas à l’encontre de la loi. »

On retrouve ce droit constitutionnel sur le site Internet www.lao44.org. Lao44.org (Lao44) est la plus grande bibliothèque digitale en laotien et le tout premier forum de discussion en laotien. Un forum toujours actif: d’après le compteur du site, 1 001 visiteurs se sont connectés le jour où cet article a été écrit. Lao44 dispose également de 1 963 documents dont des articles, des lois, des rapports et des thèses étudiantes traitant de problématiques telles que l’agriculture, la santé et la planification de tout ce que l’on peut imaginer. Il y a 345 vidéos. L’un des sujets les plus populaires du site est celui où les gens disent ne pas avoir trouvé un document en particulier avant d’arriver sur Lao44. Le webmaster recherche également des documents à la demande des utilisateurs et les met en ligne sur le site.

Le site a été mis en place par CLICK, la “Coalition for Lao Information Communication and Knowledge” en 2009 afin de proposer un endroit libre aux discussions sur des événements d’actualité en laotien. Les fondateurs de CLICK pensent que l’information est un facteur important de développement des ressources humains et donc « si les habitants dans les zones rurales ont un meilleur accès à l’information et un moyen de partager des informations en laotien, cela les aidera à en apprendre davantage et à renforcer leur capacité pour atteindre un mode de vie meilleur. »

Parmi les utilisateurs on compte des étudiants, des dirigeants de la société civile et des ministres du gouvernement. C’est peut-être grâce à la grande variété d’utilisateurs et de supporters que le site peut parfois évoquer des sujets estimés trop sensibles dans cet Etat mono-partite. Par exemple, la page d’accueil du site propose actuellement le sondage suivant « Désirez-vous le retour du programme d’information à la radio ? » qui fait référence au programme de radio populaire qui a récemment disparu sans prévenir et sans explication.

La Fondation Asia soutient actuellement CLICK afin d’augmenter le nombre d’utilisateurs du site à travers des étudiants et afin d’augmenter le nombre de thèses universitaires et d’articles dans la bibliothèque du site.

Nous avons également travaillé avec la Bibliothèque Centrale de l’Université Nationale du Laos – la plus grande bibliothèque académique du pays – afin de leur fournir une technologie adaptée et parfaire les connaissances en matière d’informatique du personnel de la bibliothèque pour qu’ils puissent plus facilement trouver des informations et aider les étudiants, ainsi que la faculté. Pendant l’une des formations, le personnel a appris comment rechercher des articles en ligne, comment charger des fichiers et comment s’inscrire à des listes de diffusion pour obtenir des informations à jour. Pendant une autre formation, ils ont appris à se servir du nouveau logiciel pour la bibliothèque digitale, Dspace. « Par le passé, les bibliothécaires perdaient beaucoup de temps avec le classement, le service était plus lent et il leur arrivait de perdre des livres. Le nouveau logiciel mettra un terme à ces problèmes », a déclaré Chansy Phuangsouketh, directeur de la bibliothèque, au Vientiane Times.

Plus de 500 étudiants vont à la bibliothèque tous les jours, allant jusqu’à 1 000 pendant les périodes d’examens. S’assurer que les citoyens ont accès aux informations et au matériel éducatif, ainsi qu’à des espaces comme celui-ci où ils peuvent discuter de problèmes importants, sera crucial pour tous les aspects du développement du Laos.

Gretchen Kunze est la représentante de la Fondation Asia au Laos. Elle peut être contactée à gkunze@asiafound.org. Les vues et opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et non de la Fondation Asia. A l’origine, cet article a été publié sur le blog de la Fondation Asia.

Par Gretchen Kunze, traduit par Caroline Robert (Tradadev)
Photo: Jon Rawlinson

Print Friendly

Tagged

Partager cet article

Voir aussi

Soutenez-nous !
Loading...
Téléchargez l’appli AlterAsia!
Rejoignez-nous!
Recherche
Newsletters

Recevez directement dans votre boite à lettre les newsletters d'AlterAsia !

Contribuez à la Une!

Découvrez le sommaire de la semaine prochaine et choisissez l'article que vous voulez traduire. Il apparaîtra directement en Une d'AlterAsia !