AlterAsia

Economie

La Thaïlande rétrogradée en matière de trafic humain

Les autorités thaïlandaises se préparent à une rétrogradation au « niveau trois » (le plus bas niveau) sur la liste du Département d’Etat américain des pays à surveiller en matière de lutte contre le trafic humain. Lors d’une récente table-ronde, le gouvernement thaïlandais a fait clairement savoir qu’il trouvait cette décision injuste.

En 2010, la Thaïlande a été répertoriée comme un pays de « niveau deux » car elle ne respectait pas les normes en matière de trafic international des personnes contraintes au travail forcé, qu’il s’agisse de prostitution ou de travail sur les bateaux de pêche.

Cette rétrogradation est presque naturelle. Si un pays ne montre aucun signe d’amélioration au bout de deux ans à ce niveau, il se retrouve automatiquement en bas de l’échelle, ou au niveau trois, aux côtés de la Corée du Nord, Cuba et la Birmanie.

Ceci peut engendrer des sanctions non-humanitaires, ce qui semble absurde étant donné que la Thailande a un statut de favori auprès de Washington.

On pourrait toutefois concéder au gouvernement actuel de Yingluck Shinawatra, qu’il n’est arrivé au pouvoir il n’y a que sept mois, après des années de lutte entre les factions des chemises Rouges et Jaunes dans les rues de Bangkok. Son gouvernement a également dû faire face aux pires inondations que le pays a connues ces dernières années, ce qui a mis la vie quotidienne entre parenthèses pendant des mois.

Malgré tout, les organisations non-gouvernementales affirment que le trafic humain en Thaïlande s’est accru ces dernières années, particulièrement pour les jeunes filles.

Phil Robertson, Directeur adjoint de Human Rights Watch en Asie, a déclaré au Club des Correspondants étrangers en Thaïlande que les autorités ont voté des lois qui devraient suffire à enrayer la vague de trafic humain. Mais il a aussi dit qu’il subsiste des réticences à se servir de ces lois pour engager des poursuites et défendre les droits des victimes.

“Même la police a un comportement prédateur. Elle voit dans les travailleurs immigrés une opportunité d’extorsion, d’abus et il y a eu des cas où la police a été mêlée au trafic humain. »
Un rapport préliminaire a été publié l’an dernier par le Rapporteur spécial pour le trafic humain des Nations Unies. Il a fortement critiqué le cadre juridique de la Thaïlande, la corruption de la police et le travail d’identification des victimes.

La commission a également pointé que des filles âgées de 11 à 15 ans étaient de plus en plus nombreuses à devoir se prostituer. Parce qu’elles sont mineures, on les amène au domicile des clients. Elles ne travaillent pas dans les bordels ou les bars à karaoké. Rendre compte de l’ampleur du problème s’avère alors plus difficile.

Toujours est-il que Chutintorn Gongsakdi, Directeur général adjoint du ministère des Affaires Etrangères en Thaïlande pour les Organisations Internationales, a défendu les efforts de lutte contre ce trafic. Selon lui, une rétrogradation serait considérée comme un coup porté à l’encontre de son pays.

De plus, “nous sommes un pays supérieur au revenu moyen, d’après les membres du comité des droits des enfants. Avec ce statut, on en attend davantage de notre part et répondre à ces attentes n’est pas si facile, a-t-il déclaré en précisant que son gouvernement avait accepté plus de 130 recommandations faites dans le rapport des Nations Unies.

“Nous avons de la volonté. Nous savons que ces responsabilités sont les nôtres. »

Toutefois, ces efforts sont arrivées trop tard pour empêcher la rétrogradation de la Thaïlande au troisième niveau. Le rapport du Département d’Etat américain devrait paraître en juin.

Luke Hunt, traduit par Caroline Robert (Tradadev)

Article original: Thailand Human downgrade

Photo: John Hulma/HRW

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.