AlterAsia

Environnement

Terres rares: Lynas demande une licence d’exploitation

Article original: Lynas applies for license to operate

KUALA LUMPUR: Le groupe minier australien Lynas a demandé une licence temporaire d’exploitation de sa raffinerie de terres rares à Gebeng (près de Kuantan, Etat de Pahang) malgré l’opposition qui monte contre son existence.

Le ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, a confirmé dans un communiqué que la demande de Lynas avait été transmise au Conseil de licence de l’énergie atomique (AELB) pour examen. La licence, si elle est approuvée, ne permettra cependant pas à l’usine Lynas de fonctionner à pleine capacité.

Toutefois, cela constituerait une avancée majeure pour ce projet qui a été pris beaucoup de retard après un rapport de l’Agence internationale d’énergie atomique en juillet dernier. Ce rapport recommandait que Lynas dresse un plan détaillé de son projet, notamment concernant la manière dont elle comptait se débarrasser, à long terme, de ses déchets radioactifs.

Une fois opérationnelle, cette usine doit en effet traiter les terres rares (un groupe de 17 éléments utilisés dans des applications ou des produits comme l’iPad et la Prius) extraites de son dépôt du Mont Weld, en Australie. Avec cette usine, Lynas compte devenir l’un des plus grands producteurs au monde de terres rares .

Contestation citoyenne

Mais le groupe doit faire face à l’opposition de militants et de politiciens qui affirment que la raffinerie devrait générer des déchets radioactifs nocifs pour la santé. Pour répondre à la pression, Putrajaya (la capitale administrative de Malaisie, ndlr), a freiné la délivrance de cette licence de « pré-exploitation ».

En attendant, le directeur général de l’AELB, Adnan Abdel Aziz, a déclaré qu’il prendrait sept mois pour examiner, traiter et répondre à la demande de Lynas. S’adressant au site d’informations financières Dow Jones, il a précisé qu’une fois accordé, le permis serait valide pour un maximum de 24 mois: « S’il est accordé, le permis sera valide pour deux ans, mais Lynas ne sera pas autorisé à exploiter l’usine à pleine capacité. Ce sera une situation contrôlée à chaque étape et la production sera sous étroite surveillance », a-t-il conclu.

Photo: DR

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.